Un groupe pilote africain s’engage en faveur du commerce électronique

11.05.2016 - A l’issue d’un atelier récent au Bureau international de l’UPU, les opérateurs de l’Ethiopie, du Kenya, du Nigéria et du Sénégal se sont engagés à élaborer des plans d’action en faveur de la croissance du commerce électronique dans leur pays.

Les responsables de l'exploitation postale lors d’un atelier pour des nations africaines

L’atelier a débouché sur la création d’un groupe pilote qui servira de référent pour développer des projets de commerce électronique dans toute l’Afrique au cours du cycle 2017-2020. Le commerce électronique constitue l’une des priorités mondiales recensées dans le projet de Stratégie postale mondiale d’Istanbul ainsi que LA priorité pour l’Afrique. L’Afrique du Sud et le Gabon rejoindront aussi le groupe pilote.

Des responsables de l'exploitation postale ont rencontré les coordonnateurs régionaux africains et les experts postaux de l’UPU, lors d’un atelier sur le développement du commerce électronique, du 2 au 4 mai. Les participants ont appris comment augmenter leur offre de services issus du commerce électronique et ont discuté des principaux obstacles entravant la mise en place de ces services en Afrique.

Objectifs communs

La dernière session de l’atelier a permis aux participants de définir les domaines d’amélioration potentiels dans leur pays. Les pays ont reconnu que leurs opérateurs désignés devaient établir des liens avec les acteurs clés du commerce électronique.

L’opérateur kényen souhaite travailler plus étroitement avec l’autorité chargée des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour assurer la bonne connexion de ses bureaux de postes et accéder ainsi aux produits et aux services de l’UPU. L’opérateur éthiopien coopérera avec le gouvernement pour définir le cadre juridique nécessaire à la mise en place de services de commerce électronique de qualité.

Les opérateurs du Sénégal et du Nigeria, qui sont en train d’ouvrir des boutiques en ligne, ont reconnu que les partenariats sont importants pour leur développement. NiPost a déjà créé un comité avec l’autorité nigériane chargée des TIC et les fournisseurs de services financiers, et l’opérateur du Sénégal s’est associé à des développeurs Web pour concevoir leur plate-forme en ligne. 

Les quatre opérateurs ont souligné l’importance de travailler plus étroitement avec leurs autorités douanières et de transit pour assurer la qualité de service. Ils coopéreront avec les douanes et utiliseront les messages EDI (échange de données électroniques) pour se transmettre des informations préalables sur les expéditions.

«Le commerce électronique est actuellement une activité centrale et les postes ne peuvent pas se permettre d’y passer à côté. Je vous assure que lorsque nous rentrerons au Nigeria, en Éthiopie, au Kenya ou au Sénégal, nous ferons en sorte de saisir les opportunités du marché au cours des prochains mois», a déclaré Umaru Kaboji Musa, responsable de la logistique à NiPost. «Cet atelier a été très enrichissant.»

Prochaines étapes

A la suite de cet atelier au Bureau international, le groupe pilote définira des plans d’action en faveur du commerce électronique dans les différents pays. Ces plans comprendront une analyse de la situation, les futurs principaux indicateurs de performance et des propositions de projets.

«Nous avons tous collecté beaucoup d’informations et nous sommes conscients du chemin qu’il nous reste à parcourir pour pouvoir profiter des opportunités offertes par le commerce électronique», a souligné Gladys Rufaro Mutyavaviri, coordonnatrice régionale de l'UPU pour les pays d’Afrique australe et orientale.

Elle a recommandé aux pays d’examiner le cadre juridique, les services physiques et financiers, les enjeux de la chaîne de valeur ou du marketing dans le cadre de l’analyse de leur situation individuelle. Elle les a aussi encouragés à définir des objectifs spécifiques.

Les participants devraient présenter leurs plans d’action avant la fin mai. Gladys Mutyavaviri et Salam Sanfo, coordonnateur régional de l’UPU pour les pays de la région Afrique de l’Ouest et centrale assureront le suivi des projets chaque trimestre.

Commerce électronique, Africa
 

Comments

Comments (0)

No comments found!

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.

Archives